FAQ

LE CONCEPT

Je crois qu’on peut raconter une histoire et faire vivre des choses sans antagoniste. En toute honnêteté, c’est un gros défi, qui va demander des mécanismes de réflexion bien différents de d’habitude, mais c’est une expérimentation qui me tient à coeur. 
 
Je crois aussi qu’on connaît suffisamment d’univers imaginaires durs et pessimistes (j’aime en créer également, je ne critique en rien), et que nous avons aussi besoin d’univers optimistes pour recharger nos batteries. 
 
Pour en revenir à la Cérémonie des 13 Mères, nous sommes bien dans une optique « vie quotidienne », ce qui veut dire que les histoires qui se raconteront seront des histoires de la vie de tous les jours au sein de cet univers. 
 
Peut-on vivre des choses intenses avec un concept comme celui-ci ? Oui, j’y compte bien. Cela sera différent, mais intense, à condition d’accepter de se laisser entraîner. 
 
Dans tous les cas, je déconseille une participation à ce GN s’il n’y a pas une confiance solide envers  le concept. 
Pour un concept comme celui-ci, je crois qu’il est important que les joueurs décident eux-mêmes de tous les aspects de leur personnage. 
 
D’abord parce qu’ils savent bien mieux que moi ce qu’ils espèrent vivre dans cet univers parfait, de quelle façon et avec qui. 
 
Ensuite, parce que le concept est imaginé pour amener les joueurs à libérer leur créativité, à se faire plaisir, à se laisser aller à imaginer et rêver. Imaginer de toute pièce le personnage que l’on va jouer rentre selon moi dans le concept, bien plus que de se voir attribuer un personnage totalement écrit de manière arbitraire. 
Non, il y a un gros travail d’écriture qui m’attend (et qui attend les futurs co-rédacteurs). Pour que les joueurs puissent facilement créer leur personnage, il faut qu’ils aient de la matière. 
 
Créer un univers de toute pièce, solide, cohérent, fourni demande du temps et de l’investissement : histoire, us et coutumes, contes et légendes, géographie… 
 
De plus, des aides à la rédaction seront fournis aux joueurs, ils ne seront pas livrés à eux-mêmes ! 
Comme indiqué dans la note d’intention, la nourriture est fournie, tout comme les matières premières nécessaires à la réalisation des diverses productions artisanales. Cela représente une part importante du budget.
 
Ensuite, des bases de costumes seront réalisés pour la cérémonie en elle-même et il y aura un minimum de décorum réalisé en amont (que j’entends bien étoffer d’année en année). 
 
Enfin, le montant des places servira à payer les intervenants professionnels potentiels, louer le site de jeu et acheter de quoi stocker tout le matériel du GN proprement.

Le peuple à l’honneur étant cette année celui des Céramistes et Potiers, si le nombre d’inscrits est suffisant, je compte trouver un professionnel pour les assister et les guider. Il est possible, toujours selon le nombre d’inscriptions, d’avoir des intervenants pour d’autres artisanats, ou des conteurs, etc. Cela sera amené à changer d’une année à l’autre.

Enfin, il est prévu de payer des professionnels pour l’audio visuel (photographie et vidéo).

Concernant les peuples

Non, les peuples ne possèdent plus de spécificités qui leur sont propres. Ils se sont mêlés les uns aux autres depuis longtemps maintenant et les enseignements des 13 Mères sont désormais connus de tous.

Ce qui va différer, c’est l’origine du personnage, le village d’où il vient. Des informations sur la géographie seront fournies, avec une présentation de plusieurs villages. Il est également possible de créer le sien et son histoire, en même temps que l’histoire de son personnage.

Choisissez donc vraiment l’artisanat qui vous plaît, cela n’influencera pas la création de votre personnage et de son histoire !

Tout à fait ! Étant donné que les peuples vivent mêlés les uns aux autres au sein des différents villages existants, il est possible de créer plusieurs personnages venant du même village et de jouer ensemble en dehors des activités artisanales.

Concernant les artisanats

Non ! Nous ne sommes pas là pour réaliser de la prouesse technique, mais pour créer tous ensemble. Si tout le monde est débutant, et bien, nous produirons des oeuvres à l’aide de techniques basiques et simples !

En ce qui nous concerne : le macramé, c’est une succession de nœuds plus ou moins complexe et le Tissage, c’est croiser et entremêler, sans la notion de nœuds comme en macramé.

Pour les bracelets, petits objets, petites pièces en crochet, tricot, etc… Cela relève plutôt d’artisanats transversaux, qu’on retrouvera dans les Offrandes rituelles et les Costumes.

L'investissement

Oui et non.

Oui, parce que si vous n’êtes pas du tout équipé pour ce genre de GN, avec une demande précise et stricte sur les costumes et les accessoires, il y aura un investissement de base qui sera nécessaire et qui peut être conséquent pour les petits budgets, même en allant au moins cher

Pour rappel, je demande à ce que les costumes soient réalisés en matières naturelles (laine, cuir, ortie, lin, coton, …) et à ce qu’il n’y ait aucune triche dans toutes les zones en jeu (pas de bidon plastique camouflé pour l’eau mais des pots en terre, etc).

Non, parce que pour commencer, il ne faut pas forcément viser un « perfect » ou un « too much ». Un costume de base simple et efficace peut être réalisé pour un budget raisonnable, et l’intérieur de vos tentes peut-être hors-jeu tant qu’il ne colle pas aux conditions posées par la note d’intention. Autrement dit, pour commencer, une tente visuellement compatible et un costume basique sont amplement suffisant (et pour les tentes, il est possible de trouver une place chez ceux qui en ont déjà une !)

Non ! Les coupes sont simples, vraiment ! Je prévois de proposer des tutoriels vraiment faciles à réaliser. Ce qui changera tout, après, ce sera les décorations (perlage, peinture, …) et les accessoires, qui peuvent eux aussi être réalisés facilement. Je proposerai aussi pendant l’hiver des tutoriels pour créer quelques accessoires et donner quelques idées pour agrémenter facilement son costume.

Ensuite, il ne faut pas tout de suite vouloir en faire trop : un pas après l’autre ! Pour la première année, s’il s’agit juste de tester pour voir si le concept de ce GN plaît, un costume basique suffit. Il sera toujours temps après de le sophistiquer d’année en année !

Non plus, heureusement ! Un costume simple et basique peut être réalisé facilement et rapidement, vraiment !

Pour le reste, il y a effectivement de la lecture pour prendre en main l’univers et pouvoir écrire son personnage comme on le souhaite, mais cela ne représente pas une quantité insurmontable, et j’organiserai quelques ateliers d’écriture de personnages via Skype ou Discord pour accompagner ceux qui ont quelques difficultés.

Enfin, je ne demande pas d’apprendre à maîtriser un artisanat en quelques mois, mais simplement de regarder les quelques vidéos/lire les quelques tutoriels pour connaître les bases théoriques.