Us & Coutumes

Les éléments les plus récents sont signalés par un croissant de lune.

Spiritualité

Société

Vie quotidienne

Spiritualité

Les Enseignements
des 13 Mères

Chaque Mère Originelle transmit, au début du Monde, un enseignement à ses enfants. Depuis, les treize peuples se sont mêlés les uns aux autres et tous les Hommes ont hérités de ces enseignements…
 
 » La Mère de la Nature, Gardienne des Rythmes, du Temps qu’il fait et des Saisons, nous a appris à se sentir proche de toutes les formes de vie et à entrer dans l’Espace Sacré des autres avec respect, à honorer les cycles, les rythmes et les changements du temps et des saisons.
 
La Mère de l’Amitié, Gardienne de la Mémoire des Pierres et de l’Histoire de la Terre, nous a appris à comprendre la sagesse que détient chaque forme de vie, à être un ami et restaurer l’amitié en faisant honneur au point de vue de chaque forme de vie.
 
La Mère de la Vérité, Gardienne de l’Égalité et Garante de la Justice, nous a appris à nourrir le positif, pas le négatif, à mettre en oeuvre l’égalité avec justice, en étant responsables de nos actes et de nos paroles, à avoir recours à notre intégrité personnelle, à notre éthique et à nos valeurs pour trouver des solutions qui guérissent.
La Mère des Rêves, Gardienne de la Porte d’Or, du Temps du Rêve et Dépositaire de notre Potentiel Intérieur, nous a appris à comprendre nos visions, rêves, sentiments et impressions, à avoir recours à notre potentiel intérieur pour devenir des guérisseurs ayant guéris.
 

La Mère de la Tranquillité, Gardienne du Discernement et Protectrice de l’Introspection, nous a appris à entrer dans la Tranquillité et écouter notre petite voix intérieure, à écouter les points de vue et opinions des autres ainsi que les voix des Ancêtres, à écouter avec le cœur.

La Mère des Histoires, Gardienne de l’Humour et de la Médecine par le Rire, nous a appris à éduquer en racontant des histoires qui contiennent des leçons, à équilibrer le caractère sacré et l’irrévérence, à utiliser l’humour de façon créative, à être un étudiant dans la vie aussi bien qu’un enseignant.

La Mère de l’Amour Inconditionnel, Gardienne du Respect de Soi, nous a appris à mettre en oeuvre le respect, la confiance et l’intimité dans toutes les relations, à se pardonner à soi-même et aux autres, en développant l’acceptation et en fuyant les critiques.

La Mère de la Vie et de la Mort, Gardienne des Mystères de la Vie et de la Mort, Guérisseuse par Intuition, nous a appris à servir les autres avec un coeur joyeux en utilisant notre capacité à soigner et à guérir, à comprendre et faire honneur aux cycles de la vie que sont la naissance, la mort et la renaissance.

La Mère de la Volonté, Gardienne des Rêves et des Buts de demain, Dépositaire des Besoins des Sept Générations Futures, nous a appris à préserver et nous servir de nos ressources sans rien gâcher, à préparer demain en étant exact aujourd’hui, à utiliser de façon juste notre volonté, en mettant en oeuvre nos intentions pour le bien-être des générations futures.

La Mère de la Créativité, Celle qui Amène les Rêves dans la Réalité, Gardienne de la Force de Vie, nous a appris à nous servir de notre désir de créer, à exprimer nos visions et à leur donner vie à travers nos actions ainsi que nos dons artistiques.

La Mère de la Beauté, Protectrice de l’Innovation et de la Persévérance, nous a appris à être au mieux de ce qu’on est tout en restant vulnérable et humain, à développer la Force Intérieure, à chercher et trouver de nouveaux chemins de croissance et d’apprentissage, en guidant par l’exemple.

La Mère de la Gratitude et de l’Abondance, Gardienne des Cérémonies et des Rituels, nous a appris à célébrer chaque victoire dans notre vie avec joie, les nôtres autant que les réalisations des autres, à agir avec une attitude juste, à remercier pour l’abondance dont nous avons besoin.

La Mère des Transformations, Gardienne de la Transformation et de la Transmutation, nous a appris à lâcher le vieux Soi et nous engager dans le Rêve réalisé, à célébrer la Vision que nous sommes devenus.

Remerciements à la Nature

Depuis toujours, l’Homme a appris à remercier la Nature et les Peuples qui y vivent pour les présents reçus. Ainsi, pour chaque plume, os, fleur, plante, … récolté dans la nature, dans les bois, dans les champs, il est de coutume de remercier et d’offrir quelque chose en retour.

Quand il s’agit de la chasse et des récoltes, des rituels sont réalisés par les chamanes. Pour ce qui est du glanage au hasard d’une promenade ou d’une plume trouvée au détour d’un sentier, par exemple, il est de coutume de laisser à la place un petit tas de tabac ou bien quelques-uns de ses cheveux.

C’est pour cette raison que la plupart des Hommes veillent à toujours avoir une petite bourse de tabac sur eux.

Rites & rituels

Les rites, rituels et cérémonies structurent la vie de la communauté. Qu’ils soient pratiqués en public ou en privé, ils sont essentiels, ils réaffirment l’identité de ceux qui les pratiquent et sont étroitement liés à des événements importants. Ils comportent de multiples dimensions, cognitives, corporelles, et recouvrent également une grande variété d’expressions, à savoir gestuelles, chants, invocations, tenues… 
 
La plupart se déroulent en effet à des moments ou dans des lieux particuliers qui rappellent à la communauté certains aspects de sa vision du monde, de son histoire et de sa mémoire. Ils servent à structurer le temps, les relations aux autres, au monde, à gérer les peurs…
Pour tout être, la vie est ponctuée de différentes étapes en harmonie avec les grands cycles de la vie. Les rites sont associés le plus souvent à la naissance, la puberté, le mariage, la mort. Par sa dimension symbolique forte, ils structurent ces moments de transition, où l’on n’est pas tout à fait pareil ni avant ni après. Ils aident l’individu dans ces étapes d’évolutions nécessaires et bénéfiques à des moments clés de notre vie.
 
C’est pourquoi il est fréquent de créer ses propres rituels, dès que le besoin s’en fait sentir, et ceci en dehors même des rites de passage traditionnellement célébrés par les Peuples Enfants des 13 Mères.
 
En plus des rites de passage évoqués dans Le temps d’une vie, on trouve également des rites liés au mariage et à la naissance, comme indiqué plus haut. Les Hommes célèbrent le fait de devenir époux/père. Les femmes, de leur côté, célèbrent le fait de devenir épouse/mère ; elles ont un rite de passage quand leurs premières règles (que les Peuples Enfants des 13 Mères appellent « lunes »). 
Les Peuples Enfants des 13 Mères utilisent également les rites et cérémonies pour se relier à la Vie, au Monde, aux 13 Mères, aux Esprits et à la Lune, ainsi que pour célébrer la magie des saisons qui passent et se renouvellent sans cesse. 
 
Enfin, chacun aime à se créer ses propres rituels pour célébrer et enchanter sa vie au quotidien, en saluant la journée, en profitant de ses ablutions pour se laver des énergies négatives, en se montrant reconnaissant pour la nourriture que l’on mange, en remerciant chaque fois que l’on quitte son foyer le gardien qui en garde le seuil (pour peu que l’on ait passé un accord avec un Esprit !)…

Comment créer son propre rituel ou rite ?

Il faut dans un premier temps définir l’intention : à quoi servira ce rite, quel événement marquera-t-il, quel lieu, quel moment marquant ? Quelle transformation célébrera-t-il ? Les rituels qui servent à remercier les Étoiles, les Animaux Totems, les Esprits, des personnes… se conçoivent de la même façon.
 
Ensuite, il faudra choisir le moment et le lieu opportun. En fonction des équinoxes, solstices, alignements stellaires… Le lieu peut être symbolique également, lieu de naissance, lieux sacrés de son peuple, géologie particulière…
 
Les préparatifs sont importants également. En choisissant avec soin les objets symboliques, en prélevant des éléments dans la nature (les Esprits doivent toujours être remerciés), on commence à appeler l’énergie.
 
Tous les rites et rituels commencent en créant un espace sacré autour de soi ou du groupe. On peut simplement le tracer en le visualisant, ou bien en marquer le contour avec de l’encens, du sel, du charbon, … Il s’agit là d’une frontière qui permet d’entrer dans son espace sacré et de se protéger de toute incursion énergétique indésirable. Il est de coutume de prendre le temps de purifier tout ce qui se trouve dans le cercle une fois que celui-ci est tracé, soit par les vibrations d’un tambour, soit par fumigation.
 
Le rituel ou rite s’ouvre par une petite phrase, une formule. Il est possible, voire courant, de demander l’assistance de son Animal Totem, de son Étoile ou des Esprits. Les chants et tambours soutiennent particulièrement bien cet appel, car les Esprits et les Étoiles y sont sensibles. Il reste ensuite à formuler l’intention, à accorder un moment de silence et de recueillement, puis à remercier pour toutes les aides obtenues. 
 
Une fois le rite ou le rituel fini, on prononce une phrase pour l’annoncer. Si des bougies ont été allumées, on les éteint, puis on sort du cercle. Et ainsi, le rite ou le rituel se termine…

Voyage de vision

Après son rite de passage, et quand il se sent prêt ou que les circonstances le lui permettent, le jeune adulte se prépare pendant trois mois, au cours desquels il adapte son régime alimentaire selon ce que le chamane lui conseille (après avoir lui-même consulté les Esprits).
 
Ensuite, il s’éloigne un peu du village, se rend dans un endroit qui a été aménagé par ses parents juste pour lui, dans lequel il restera en jeûnant jusqu’à ce qu’une première vision lui indique l’endroit où il doit se rendre, ou la direction qu’il doit prendre. Ces indications sont plus ou moins claires, souvent énigmatiques. Le chamane peut aider à en comprendre le sens, ou le jeune adulte peut décider de se débrouiller par lui-même.
Un voyage de vision peut durer un mois, un an, dix ans. Néanmoins, le plus souvent, c’est une affaire de mois. Pour les chamanes, cela se compte en années. Lorsque cela prend dix ans et plus, c’est souvent parce que la personne était destinée à voyager de toute façon, et que ses pas ont continué à la mener toujours plus en avant, qu’elle n’a pas saisi le moment de rentrer, qu’elle l’a laissé s’enfuir plusieurs fois.
 
Une fois que le jeune adulte sait où aller, ou vers où il doit se rendre, il a sept jours pour se préparer, puis il entame son voyage. Ce dernier se terminera quand il recevra la visite de son Animal Totem. Il pourra ensuite prendre le temps de recevoir d’autres visites pour se familiariser, faire connaissance, ou bien il pourra rentrer directement et prendre le temps de faire cela une fois chez lui.

Société

Les enfants

Fille ou garçon, l’éducation n’est pas différente selon le sexe. Les Peuples Enfants des 13 Mères admettent même communément qu’il vaut mieux laisser les enfants être ce qu’ils veulent, fille, garçon, les deux, aucun… Selon leur ressenti, qu’ils sont libres de faire évoluer ou non en grandissant. 
 
Les enfants sont élevés par les adultes du village, le cercle familial, les parents, les grands-parents, mais aussi les amis, les voisins… selon les circonstances. Les enfants sont considérés comme l’avenir du monde, et un soin tout particulier leur est accordé. Un village sans les éclats de rire d’enfants est considéré comme un village triste et perdu.
Ils ne sont pas tenus à l’écart, ils sont constamment avec des adultes et ainsi, ils observent et apprennent naturellement toutes les tâches qu’il y a à réaliser dans la vie de tous les jours, ils essaient. Ils sont encouragés à suivre leurs goûts et leurs penchants naturels. On n’essaie pas de les changer, de les influencer. Ils sont entourés et encouragés.
 
L’éducation se fait au rythme de l’enfant. L’écriture et la lecture existent et peuvent être enseignés s’il y a une demande de sa part, mais il faut savoir que c’est une pratique réservée aux textes sacrés des chamanes, qu’ils se transmettent de génération en génération. Pour le reste, la culture est orale.
 
Les soirées contes sont monnaie courante, et les adultes passent leur temps à expliquer, raconter et transmettre leurs connaissances aux enfants, qui les assimilent peu à peu.
 
Après 10 ans, les enfants sont responsabilisés : ils participent au bon fonctionnement de la communauté et ils peuvent rejoindre s’ils le souhaitent le Conseil des Enfants, qui prend un certain nombre de décisions dans lesquelles les adultes n’interviennent pas.

Vie quotidienne

Les menstruations

Quand les femmes ont leurs règles, on dit qu’elles ont « leurs lunes ». On considère qu’elles sont alors au plus fort de leur puissance spirituelle, chamanique. Elles signalent ce moment en portant dans leurs cheveux une plume d’un rouge intense, rappelant le sang de leurs menstruations. 
 
Durant cette période, au sein des différents villages, elles se retrouvent traditionnellement dans un camp à part, situé un peu en dehors, dans des tentes/tipis rouges eux aussi. Elles en profitent pour se rappeler les enseignements des 13 Mères Originelles, pour se purifier, pour interpréter leurs rêves, …
 
En ce qui concerne la Cérémonie des 13 Mères, les femmes ayant leurs lunes à ce moment là sont en charge d’un artisanat à part : la fabrication d’attrapes-rêves, sous toutes ses formes possibles et imaginables. 
 
NB : dans le cadre du GN, il y a deux choix possibles. Soit la joueuse a réellement ses lunes à ce moment-là et elle décide de le jouer en jeu, soit la joueuse/le joueur (car n’importe qui peut jouer un personnage de n’importe quel sexe) décide que son personnage a ses lunes à ce moment-là pour vivre ce jeu ou participer à cet artisanat.